logo-print

Accueil Articles de presse Articles de 2018 Au large 2018

Au large 2018

06/03/2018 (archive)

Au large 2018

Communiqué de presse

Au Large de Saint-Tropez : Bon gré mal gré !

Après un bon départ samedi 3 mars 2018 pour les seize voiliers en lice de la course au Large de Saint-Tropez, la suite fut plus rude pour plusieurs concurrents qui ont dû abandonner. Sur le parcours des 900 nautiques, L’insolite et Star Du X ont stoppé leur course et le sélectionné de la Route du Rhum, Olivier Leroux, a dû abandonner suite à de gros problèmes de voile sur Art Immobilier Construction 2. Les équipages qui doivent encore effectuer encore 600 milles se livrent une bataille sans relâche entre le X402 Obsession et le X412 Patitifa.
Du côté des solitaires, sur les huit concurrents, il en reste quatre et pour l’heure, Richard Delpeut sur Walili domine la course devant Eric Merlier sur Telemaque et Franck Paillet sur Hokua. Chez les duos, après l’abandon de 4D et Ansha, c’est Firsty 4 avec Pascal Muller et Christophe Barrue qui prennent provisoirement la tête du classement devant l’équipe de Marcher sur l’eau avec Jean-François Faou et Benoit  David. Mais à ce stade, rien n’est encore joué, les solos et duos doivent encore se mesurer sur la dernière ligne, Nord Corse à Saint-Tropez avec les premiers arrivés prévus très tôt le mardi 6 mars. 

 

En double

Passage du premier “Firsty 4” (Sunfast3600) au cap corse vers 6h dimanche 4 mars. Il est en tête de la course et creuse l’écart sur son concurrent “Marcher sur l’eau” (Sunfast 3200) qui est plus petit mais il faudra voir en fonction des ratings et du temps compensé. Le premier vient de passer l’ile d’Elbe ce midi avec une avance d’environ 25/30 milles. Les 2 bateaux réalisent de belles performances. Ils ont fait une route plus au sud entre le continent et la corse avec un passage du cap corse en tête toutes catégories confondues (2h d’avance au cap corse sur les solo et 4-5h d’avance sur les équipages).

En solo

Passage du premier Walili (JPK960) au cap corse vers 8h dimanche 4 mars. Pas loin derrière les duos… Walili est en tête avec moins de 10 milles d’avance sur Telemaque (JPK 10.10) et dans un mouchoir de poche Hokua (Sunfast 3200) et Epsilon (Sunfast 3200). En dépit des quatre abandons sur cette flotte de huit bateaux (problème technique divers Pilote, batterie…), c’est une très belle performance pour les quatre concurrents en lice.

En équipage

Passage du premier “Obsession” (X402) au cap corse vers 11h ce matin suivi de près par Patitifa (X412) et Star du X (XP33) qui n’ont pas eu les mêmes conditions météo ce matin (le vent est tombé). Les équipages prennent maintenant une route plus au sud, direction Ponza. Abandons suite à un problème de voile pour Art Immobilier (RM 12.70). L’insolite (Pogo 10.50) et Star du X (XP33) ont été contraint d’abandonner également.

Abandons :
4 D (duo, Bôme cassée en convoyant le bateau à Saint-Tropez)
ANSHA (duo, obligation de quitter Saint-Tropez avant le départ)
JOLOKIA (équipage, problème technique de quille)
ART IMMOBILIER CONSTRUCTION 2 (solo pour 900N, problème de voile)
L’INSOLITE (problème avec un équipier)
STAR DU X (problème avec un équipier)
ART IMMOBILIER CONSTRUCTION 1 (Solo, difficultés matérielles sur son bateau)
BOULINOU (Solo, problème de pilote automatique)
ENEL GREEN POWER (Solo, Black-out de l'électronique avant le départ)
GROUPE PIERMAN (solo, problème de pilote automatique)


AU LARGE DE SAINT-TROPEZ
Communiqué de presse 2, le 2 mars 2018

AU LARGE DE SAINT-TROPEZ 

A la veille du départ de la 9ème course au Large de Saint-Tropez, c’est l’effervescence à la Société Nautique de Saint-Tropez. Même si la météo n’aide pas en offrant des conditions difficiles, tempêtes de vent d’Est et pluies abondantes, l’équipe du directeur de course Georges Korhel ne laisse rien au hasard ! Aidée d’Axelle Van Overtstraten, Michel Urando, Martine Dumahut, Jacques Herry, Guy Hebinger, etc. Frédérique Van Overstraten, responsable des contrôles procède à la vérification du matériel nécessaire à bord pour ce type de course. Dernières vérifications juridiques ou règlementaires pour Jean André Cherbonel du Jury et Philippe Enel, le Président du Comité de course. Au port, après quelques annulations de dernière minute dû aux conditions météo exceptionnelles, les concurrents de la 9ème édition de cette course Au Large de Saint-Tropez finalisent également leur préparation avant le top départ demain, samedi 3 mars 2018.
Cette année, il y aura deux parcours ; le traditionnel de 900 milles pour les équipages et pour le solo Olivier Leroux qui se qualifie pour la route du Rhum et le parcours de 400 milles pour les solitaires et les doubles. En lice, huit solos, quatre équipages en double et quatre voiliers en équipages. Lors du Briefing ce vendredi soir, le Directeur de course, Georges Korhel optera pour le meilleur parcours en Méditerranée et le sens de rotation en fonction de la Météo.  A suivre…
Grâce aux balises à bord des bateaux, la course pourra être suivie en direct sur internet dès le départ le 18 mars

 


 

Zoom sur les concurrents inscrits

EN SOLO sur le Parcours de 900 nautiques

ART IMMOBILIER CONSTRUCTION 2 (RM12.70) 2ème participation (Objectif Route du Rhum)

Skipper : Olivier Leroux (CN Golfe Juan)
«Motivation encore plus forte cette année : Inscrit à la route du rhum 2018 dans la catégorie « Rhum », je participe cette année à « Au Large de St Tropez » en effectuant en solitaire le parcours de 900 milles prévu pour les équipages. En effet, les directions de course de la SNST et celle de la Route du Rhum ont accepté que j’effectue ma qualification sur ce parcours.

J’ai participé à la course « au large de St Tropez » en solitaire 2017, c’était pour moi une première expérience sur un parcours de plusieurs jours et un bon test pour vérifier mes capacités en solitaire et tester ma motivation. Cette course s’était bien passée, malgré le manque de vent. J’avais déjà effectué 2 Quadrasolo, mais cette course est très différente. Depuis j’ai beaucoup navigué pour bien prendre le bateau en main et poursuivre les aménagements pour le rendre plus facile à manœuvrer en solitaire. Mon voilier sort de carénage et a subi quelques modifications.

Parcours déjà effectué : En 2016, j’avais participé à la Drheam Cup en Bretagne. En 2017, en dehors de quelques régates locales dans les alpes Maritimes, j’ai également participé aux 100 milles de Port Grimaud et à la Giraglia, en solitaire, ainsi qu’à la course Palerme-Monte-Carlo en équipage.

La mascotte du bateau : Tous mes précédents voiliers ont eu leur mascotte et la peluche correspondante. Celui-ci, baptisé ZEF, a trouvé la sienne grâce à mes enfants : une mouette rieuse, comme celle de Gaston Lagaffe, BD dont je suis amateur ! ».

JOLOKIA (Rhum 50 Verdier) 1ère (Annulation)
Skipper : Eric Jail (CV L’Aber Wrac’h)
Abandonne : « C’est avec une énorme déception que je suis obligé de déclarer forfait pour la magnifique « course au large de saint tropez » que vous organisez.
En effet malgré les difficultés que nous avons rencontré tout au long de notre préparation et les aléas climatiques qui nous m’étaient sous pression mon équipage et moi-même, nous étions prêts à un convoyage musclé mais certains d’arriver à temps pour le départ.
Malheureusement une soudure de sabot calant la quille relevable en a décidé autrement nous obligeant à rebrousser chemin cet après-midi ...la mort dans l’âme.
Je suivrai avec attention l’édition 2018 par procuration. Laissez la mer dicter votre chemin !?

EN SOLO sur le Parcours de 400 nautiques
ART IMMOBILIER CONSTRUCTION 1 (JPK 10.10)
Skipper : Daniel Dupont (CN Golfe Juan)
« C’est ma troisième participation consécutive à cette belle course.
Je suis impatient de retrouver l’ambiance de la mer en solo, au large, pour pouvoir apprécier les éléments, le bateau qui glisse, l’adrénaline de la course.
400 miles en solo en hiver ; c’est sérieux. J’ai le sentiment de devoir et finalement pouvoir donner le maximum de moi-même.
3 nuits minimum en ne dormant  que quelques minutes consécutivement.
Se battre contre les concurrents, élaborer une stratégie météo, s’appuyer sur un bon bateau performant et bien préparé, tout ceci est très satisfaisant et me procure un bonheur intense. »

BOULINOU (Maxi 10.50)
Skipper : Eric Bompard (SR Antibes)
« La motivation ? Le plaisir de retrouver les copains, le partage d'expérience avant et après la course. Profiter de St Tropez hors saison. Les couleurs et lumières particulières à la saison. L'âpreté éventuelle de la course. La beauté des côtes Corse désertes.  Et bien sûr l'organisation et l'accueil de la Snst.
Ambitions sur la course : Déjà la finir, après mon abandon pour raison médicales en 2017. Sportivement elles sont assez limitées car Boulinou est un voilier de pure course-croisière, dont le rapport vitesse/rating IRC n’est pas très favorable dès qu'il y a du vent.

Suite de la saison : Après Armen, la régate sera plus en pointillé car je peux maintenant consacrer plus de temps à la croisière.

Objectif  de l'année : découvrir les rivages grecs.
Parcours, palmarès : Comme tous les concurrents, navigateur passionné (depuis mes 12 ans).

3 participations à la Transquadra (2005,2011et 2015) Avec Boulinou

- 1er overall Tour de Corse 2008
- 1er Championnat de France interserie de course côtière 2011
- 1er IRC4 au Tour de Corse 2012
- 1er Transquadra 2015 en solo Méditerranée
- 3em championnat solo Méditerranée 2016
- 1er challenge Art/voile Armen 2017

Porte bonheur: Depuis 10 ans, et malgré son poids, un aspirateur Dyson est à bord !

ENEL GREEN POWER (Class 40)  (Objectif Route du Rhum)
Skipper : Andréa FANTINI (YC Italiano)
« Les 400 Milles Nautiques de Saint Tropez représentent pour moi une étape importante dans mon parcours sportif personnel, du team et à l’égard de tous mes partenaires. Pendant toute l’année 2017 avec beaucoup d’efforts et constamment en course contre le temps, j’ai participé à la Transat Jacques Vabre, qui s’est malheureusement conclue trop tôt à cause d’une collision avec un OFNI (Objet Flottant Non Identifié) qui a gravement endommagé un safran et m’a malgré tout obligé à abandonner la course. Une fois rentré du Portugal en Italie en janvier, la déception a laissé la place à l’envie de reprendre le large dès que possible et profiter de toutes occasions pour naviguer, me mettre à l’épreuve avec d’autres bateaux et skippers et m’entraîner en solitaire étant donné que le but final pour 2018 est de participer à la Route du Rhum. L’élan vers Saint Malo commence maintenant. »

EPSILON (Sunfast 3200)
Skipper : Laurent Favreau (CN Marine Toulon)
C'est la 3ème édition à laquelle je participe avec autant de plaisir. Cette course est l'occasion de pouvoir naviguer en solitaire. Les conditions météo peuvent être variées tout au long du parcours, les choix tactiques sont prépondérants.
La première édition a été une épreuve physique, la deuxième était psychique. Que sera la troisième ? Un de mes objectifs est de participer à la prochaine édition de la Transquadra en 2020 en solitaire.

GROUPE PIERMAN (SUNFAST 3200)
Skipper : Pierre Varin (CN St Raphaël)
« C’est ma première saison sur le circuit IRC offshore Méditerranée Je prends en main un nouveau support, un Sun Fast 3200. Cette course sera la bonne occasion pour me confronter pour la première fois à d’autre Sun Fast 3200 ou bateaux proches, menés par des pointures. Je vais avoir 3 ou 4 jours pour apprendre à le faire aller vite. J’ai hâte de découvrir le parcours, les lumières du large... Cette grande course va me permettre de me préparer pour les autres étapes du championnat de Méditerranée solo IRC
Palmarès : 4 participations aux 5 jours du Léman, régate en double de 120 heures sans pilote automatique  sans assistance, monotype Surprise (meilleur classement 8 sur 30) Tour de belle île sur Grand Surprise : 1er en 2017. 2 participations à Syz Trans lémanique en solitaire (parcours idem bol d’or) en Surprise : 5ème en 2016 et 8ème en 2017 Nombreuses régates en équipage sur différents supports inshore et offshore
Porte bonheur, anecdotes ? Quelques chaufferettes pour les nuits sur le pont. Mes proches présents à mes côtés par la pensée

HOKUA (SUNFAST 3200)
Skipper : Franck PAILLET (YC Londais)
« Cette course représente, avant tout, une formidable aventure sportive, surtout en SOLO. Navigation, stratégie, manœuvres, stress et plaisir seront au rendez-vous.
Il s'agit, sans aucun doute, de la plus belle épreuve (avec la Quadrasolo à Marseille) de ce Championnat Méditerranée IRC en Solo 2018.
Mon objectif est de conserver mon titre acquis en 2017, lors de ce même Championnat, et cela passe, inévitablement, par un très bon résultat entre St Tropez et La Corse, et si possible, une victoire, comme l'an dernier. Mais le niveau des concurrents est très homogène et cette course sera intense et passionnante tout au long de ce parcours exceptionnel avec, je l'espère, de bonnes conditions météorologiques ventées (raisonnablement...!) pour mon Sun Fast 3200 HOKUA.

TELEMAQUE (JPK 10.10)
Skipper : Eric Merlier (YC Embiez)
« C’est la course la plus intéressante de l’année en méditerranée ! L’organisation est au top ! Pour cette course, on est vraiment en symbiose avec son bateau. Le bateau est le prolongement de nous-même, on vit et on souffre avec lui… C’est sans arrêt. On croit que c’est une course longue mais en réalité c’est un sprint ! La difficulté de la Course c’est qu’il n’y a pas de relâchement, c’est très difficile pour les nerfs. Une très belle course et c’est pour tout cela que je m’inscris chaque année depuis 3 ans ! On se fait mal, c’est une épreuve hyper exigeante matériellement et humainement et il faut être le moins mauvais partout ! La préparation du bateau à l’optimum est aussi une chose très compliquée ! Il faut que je sache où tout est situé exactement sur le bateau pendant la régate…. Après je participe à la SNIM en solitaire »

WALILI (JPK 960)
Skipper : Richard Delpeut (SR Antibes)
« Ma motivation ? Juste l’envie, le plaisir de régater au large et aussi c’est toujours un défi personnel se battre contre les éléments et soi-même. Ça va être dur physiquement car je n’ai pas navigué depuis 6 mois. Cela sera ma 5ème participation en double 3 fois et 2 fois en solo. Il y a du bon niveau et même si les conditions météo sont clémentes, au coude à coude avec les autres concurrents, on ne doit pas se reposer pendant la course ! Un porte bonheur ? Oui, j’ai un petit nounours qu’on m’a offert et qui est resté sur le bateau.

EN DOUBLE (Parcours des 400 nautiques)

4D (A40) (ANNULATION)
Frédérick Nicolas (CN St-Raphael)
Bernard Rivory (CN Toulon)
« Après avoir régaté pendant de nombreuses années sur des parcours côtiers, (Les Voiles de Saint-Tropez, le Festival Armen, Les Voiles d’automne et le CIC)  l’appel du large est irrésistible  et après des courses Continent Corse (4 Croisières Bleu, 2 Giraglia), La Palerme Monaco l’an passé en équipage, nous souhaitons franchir une étape supplémentaire avec une course hauturière de plus longue distance et en duo : Les 400 Milles d’Au Large de Saint-Tropez. C’est un gros challenge que de gérer sa course: choix de routes en fonction de la météo,  choix de ses voiles, savoir réduire à temps,  soigner sa forme (sommeil, nourriture, ...) le tout sur la longueur.
Pour cela pas de porte Bonheur mais des principes simples:
            - la sécurité d’abord, (réduire à temps, vitesse sans précipitation,...)
            - l’économie de moyen, (ne pas fatiguer les hommes et le matériel inutilement)
            - admirer les paysages, savourer la liberté, la mer et la nature.
Sans oublier que c’est une régate et que nous avons à cœur de gagner.
Pour les projets futurs, nous faisons de beaux rêves et donc après les 400 Milles d’Au Large de Saint-Tropez, il y aura surement d’autres aventures »

ANSHA (SUNFAST 3600) 4ème participation (ANNULATION)
Matteo Carli Roy (CN Nice)
Alain Kornyeli (CN Nice)
« 4ème participation pour Ansha, 2 fois sur les 900 en équipage, puis une en double où nous finissons à la 3ème place.
Après une saison complète en 15m JI sur Mariska ou nous gagnons le championnat, une traversée de l’atlantique sur un VOR70, et quelques étapes en J70, je suis très heureux de repartir à nouveau au large sur ce parcours magnifique. Notre objectif est de se faire plaisir sans oublier de se tirer la bourre avec les copains.

FIRSTY 4 (SUNFAST 3600) 2ème participation  
Pascal Muller
(YC Rhône)
Christophe barrue (COYC Hyérois)

Pascal Muller : « Ayant changé de bateau en octobre, je suis intéressé par cette course de début de saison pour prendre mes marques.J’ai eu la chance d’être mis en relation avec Christophe Barrue, ancien barreur de mon Sunfast 3600.
Ce dernier souhaitant participer pour une deuxième fois à cette épreuve, rien ne semblait pouvoir empêcher cette expérience.

Ayant de plus en plus de mal à fidéliser un équipage, bien qu’ayant eu la chance d’avoir la même équipe pendant 10 ans, je me tourne de plus en plus vers un programme de course au large.

Après 3 Giraglia et 2  et Tour de corse en équipage avec mon ex A31, un tour de Corse en 2017 avec mon nouveau sunfast, ex euro voile acheté la veille du départ, cette expérience en duo m’excite particulièrement.

La météo ne semble pas nous sourire... Mais la motivation est là.

MARCHER SUR L'EAU (SUN FAST 3200) 2ème participation)
Jean-François Faou (UNCL)
Benoit  David (IYC Hyères)
Deuxième participation du bateau LOEN GOUEZ qui défendra encore cette année les couleurs de l'association MARCHER SUR L'EAU, une école de voile au port d'Hyères qui réunit, pour la découverte de la voile, HANDIS et VALIDES sous la conviviale direction du Moniteur Benoit DAVID qui est Co-Skipper du bateau. « L'association MARCHER SUR L'EAU possède elle aussi un SUN FAST 3200 l'ancien TELEMAQUE. Benoit connait parfaitement le bateau et c'est donc à quatre mains (mais trois jambes...) que nous mènerons ensemble LOEN GOUEZ.
Prochaine régate prévue ensemble la DUO MAX encore une course au large loin des apéros quotidiens et de l'effervescence des courses en équipage. Très peu de régates en réalité, Benoit est très pris par l'association et moi je ne suis plus obnubilé par la voile en habitable, des projets avec mon épouse en F-16 me retiendront sur le circuit Breton des raides en catamaran de sport et cet été 18 ans de KITE seront fêtés à TARIFA. »

EN EQUIPAGE sur le Parcours de 900 nautiques

KNYAZ A40  (Annulation)
Equipage : (Lettonie)

Ilgonis Balodis
Arturs Eglitis

Deniss Vahterovs
Janis Karklins
Edgars Zakis
Ricards Omanbriedi
Janis Jekabsons

Première participation pour cet équipage venu de Lettonie. Ilgonis Balodis avait déjà participé à l’épreuve sur un Vor60 nommé OZ en 2016.
Aux dernières nouvelles, le voilier est bloqué avec la météo et selon son arrivée à Saint-Tropez, il prendra peut-être le départ de la course plus tard …DNC, le 2 mars

L'INSOLITE (Pogo 10.50) 3ème participation
Pierre-Henri Metin (SN Saint-tropez)
Ronald Le Leuxhe (SN Toulon)
Emmanuel Pironneau (Grand Large)
Jacques Bugeja (SN Mouisseques)

Pierre Henri Metin : « Après nos deux dernières participations aux 900 nautiques en équipage qui nous ont laissé des souvenirs extraordinaires, nous repartons pour une nouvelle aventure 2018 !

Cette année 4 hommes forment l’équipage alors que l’année dernière la parité était respectée 2 femmes, 2 hommes!!!
Le départ étant plus tôt que les précédentes années il a été plus difficile de se rendre disponible pour la gente féminine ! Dommage !!
Peip’s* ne sera pas des nôtres après avoir pourtant participé à toutes les précédentes éditions !».
*NDRL : Cela dit, son propriétaire, Mr Deschepper sera en lice sur Patitifa.

Palmarès de l’insolite

2016 : sixième (hors temps de 4h!!)
2017 : sixième et dernier dans les temps !
2018 ? On va essayer de progresser!!! Être cinquième ? Ou mieux ?
En 2017 on a parcouru 100 miles de plus que le quatrième qui a effectué  le trajet le plus court de cette année la !!! »

OBSESSION (X402) 4ème participation
SKIPPER : Christophe Magnin (CV Evian)

Pascal Batal (SN Leman)
Claude Laval (SN Leman)
Pierre-Yves Rollin (CN de Sciez)
Frédéric Antoine (SN Leman)
Olivier Baud (CV Evian)

Christophe Magnin : « C’est surtout pour nos croisières estivales en famille que j’ai acquis Obsession il y dix ans en Hollande. Mon caractère régatier a très vite repris le dessus et j’ai à cœur de maintenir mon vieux coursier à niveau.

Nous sommes cette année un équipage de six sur ce X 402 ; principalement  régatiers sur le  Léman.J’aime beaucoup le solitaire mais j’aime surtout  partager ma passion pour le large,   et cette course à cette époque de l’année reste une « petite » aventure dans notre société aseptisée…A part Pascal déjà là l’an passé et qui a œuvré seul à Fréjus dix jours pour préparer le canot, c’est un tout nouvel équipage cette année à bord, qui va découvrir le large…

Nous gardons bien entendu à bord notre mascotte, un ballon « Hollandais » laissé là par l’ancien propriétaire et qui n’a jamais quitté le bord, c’est notre « Wilson » …

PATITIFA (X412) 6ème participation
Equipage :
Skipper : Pierre  Ortolan
(Marseille CNTL)
Jean-Louis Gueret (CNTL)
Nathalie Acker (ANSM)
Jean Dominique Visioli (ANSM)
Christian Deschepper (SN Bandol)


« C’est ma 7ème participation. J’aime naviguer et j’aime cette course ! Il y a toujours plein de rebondissements, de changements au niveau de la météo. C’est une aventure que j’aime vivre avec des copains.
Evidemment cela reste une course et bien entendu, à chaque fois que prends le départ c’est pour la gagner. On espère juste que la météo soit plus favorable que prévue (pluie)… Pour la 1ère fois depuis, le voilier PEIPS de mon ami Christian Deschepper ne prendra pas le départ et du coup il sera à bord sur mon voilier cette année. »
A noter que PATITIFA a remporté la course 2014 et s’est classé 3ème l’année dernière en temps compensé.
Régates à suivre : Duo max, tour de corse et les régates marseillaises

STAR DU X (XP33) 1ère participation
Equipage
Skipper : Damien Lapauw
(SN Saint-Tropez)
Carolina Vojtisek (SR Antibes)
Yannick Blandin (CN La Rochelle)
Christophe Legal (SN Saint-Tropez)

« Une femme 
Trois hommes
Trois îles
En fera t on le tour ?
Une histoire d’eau sur star du X 

Après quatre participations sur le bateau des copains je pars sur le mien
Avec Carolina l’italienne de Rome, belle comme la Sardaigne
Avec totof copains depuis le lycée amoureux de la mer propriétaire d’un voilier en Bretagne
Avec Yannick équipier de toujours en 470 propriétaire lui aussi d’un voilier sur la façade atlantique
Nous venons goûter au plaisir de se sentir vivant AU LARGE DE SAINT TROPEZ ».

 

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser