logo-print

Accueil Articles de presse Brigitte Bardot Bruno Ricard, BB dans la peau !

Bruno Ricard, BB dans la peau !

07/08/2019

UNE COLLECTION UNIQUE AU MONDE

Grand Collectionneur

Membre bénévole actif de la Fondation Brigitte Bardot, à participer aux expositions BB à travers le monde notamment à Boulogne-Billancourt, Buzios, Saint-Tropez etc., il compte parmi les plus grands collectionneurs au monde d’objets personnels, costumes de scènes, livres, revues, documentaires ou affiches se référant à l’iconique Brigitte Bardot.


Admirateur, auteur, collectionneur et ami de Madame Bardot, Bruno Ricard est un personnage hors norme, qui vit par, pour et autour de sa passion au point de s’être fait tatouer des images de son idole sur le corps. Il lui a fallu presque trente ans pour assembler patiemment les 250 000 pièces de cette collection unique au monde, faite de trésors chinés chez les brocanteurs, dans les salles des ventes notamment Drouot ou sur internet. Pour ce faire, il peut compter sur un réseau de correspondants passionnés, une trentaine à travers le monde, qui veille et l’informe des pièces rares prêtent à changer de mains.

 

 

Des merveilles jalousement répertoriées

« J’ai approché BB dans le cadre de nos actions en faveur de la cause animale avant de m’intéresser à la femme et ce qu’elle représente » précise celui qui croit aux signes du destin, son fils Steven est né le même jour et à la même heure et même minute que BB, soit un 28 septembre à 13h20. « Vous savez Brigitte a son caractère mais elle est d’une gentillesse incroyable. Je ne manque pas de passer la saluer lorsque je suis à Saint-Tropez. Par contre j’ai arrêté de lui écrire car j’ai constaté qu’elle reçoit des tonnes de courrier » précise celui qui, pour la petite histoire, a en charge le musée Paul Belmondo de Boulogne Billancourt.


Une fonction qui lui permet de rencontrer à titre personnel la crème du show biz, dont une bonne partie a rallié la cause animale. Parmi toutes ces merveilles jalousement répertoriées, Bruno Ricard garde en mémoire le bonheur intense qu’il a éprouvé lors d’une de ses toutes premières acquisitions dans une brocante, un 45 T vinyle de 1969 pour 300 francs, une somme pour l’époque. Suivront au fil des années le célèbre sac modèle « 68 » offert par Paco Rabanne sans oublier l’aigle présent sur la Harley du clip de Gainsbourg, édité à 3 exemplaires monde. Outre la sortie annoncée de la première BD au monde réalisée sur BB aux éditions Dupuis, à laquelle il a participé, d’autres projets concernant sa muse sont en préparation, mais nous n’en saurons pas plus…

 

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser