logo-print

Accueil Articles de presse Edito Edito Jean-Pierre Tuveri

Edito Jean-Pierre Tuveri

08/08/2019

PRÉSIDENT DE SAINT-TROPEZ TOURISME ET MAIRE DE SAINT-TROPEZ

ENTRETIEN

Août 2019
À l’entame d’une nouvelle saison estivale, nous avons rencontré le maire Jean-Pierre Tuveri, également président de Saint-Tropez tourisme, afin qu’il nous donne son sentiment sur l’évolution du tourisme à Saint-Tropez et aussi sur les événements et les nouveautés que le visiteur pourra découvrir cet été. Monsieur le maire, pouvez-vous nous dire si vous avez constaté une évolution du tourisme à Saint-Tropez ? Comment Saint- Tropez Tourisme et la Ville accompagnent-elles cette évolution ?

Que pensez-vous de la nouvelle offre touristique sur les plages de Pampelonne qui fait suite à l’application de la loi littoral ? Sur les douze dernières années, le principal constat que l’on peut faire est celui de la très forte augmentation de l’attractivité internationale de Saint-Tropez. Selon les statistiques de Saint- Tropez Tourisme, le nombre de nationalités représentées chez nos visiteurs est passé de 25 à 85 !

Aujourd’hui, la destination Saint-Tropez attire une nouvelle clientèle qui vient notamment des pays émergents et qui dispose d’un fort pouvoir d’achat. Cette évolution est un bon signe pour notre destination car cela indique qu’elle n’est plus seulement dépendante des « clients » en provenance de nos « marchés traditionnels » que sont les pays européens de proximité, mais aussi ouverte à de nouvelles clientèles qui trouvent à Saint-Tropez ce qu’elles recherchent en matière d’hébergement, de restauration, de shopping et de loisirs et ce, dans un cadre que nous avons cherché à préserver, tout en valorisant notre extraordinaire patrimoine.

Cette évolution est aussi le fruit de nos efforts de promotion, à travers les actions menées par Saint-Tropez Tourisme en partenariat avec les officines départementales, régionales et nationales, sur des marchés émergents comme le Kazakhstan, l’Inde, la Chine, Taïwan, Singapour, ou les états du Golfe persique et du Moyen-Orient. Dans le même temps, notre offre s’est améliorée avec l’ouverture de nouveaux établissements hôteliers haut de gamme comme l’hôtel de Paris-Saint-Tropez, l’arrivée de grandes marques représentantes du luxe made in France et, pour cet été, l’ouverture de nouveaux établissements de plage à Pampelonne.

Sur ce dernier point, je me réjouis que de nouveaux acteurs économiques aient souhaité s’investir dans cette activité fondamentale pour maintenir un tourisme de qualité dans la presqu’île et continuer à séduire une clientèle internationale qui nous permet de maintenir notre niveau d’excellence, même si d’un point de vue de la préservation de l’environnement, je suis un peu inquiet des effets à répétition des démontages et réinstallations des établissements de plage.


De votre point de vue, Saint-Tropez a-t-elle évolué dans la perception que peuvent s’en faire les visiteurs et touristes ?


J’espère que nos visiteurs qui ont connu notre commune au début des années 2000 et qui reviennent aujourd’hui ont pu constater à quel point Saint-Tropez a été rénovée. Depuis 2008, notre action municipale a été résolument inscrite sous le signe de la nécessaire rénovation dont notre commune avait grand besoin. Il suffit de se rappeler à cet égard dans quel état se trouvaient la vieille ville, le quai de l'Épi, les ruelles de la bourgade et, encore pire, les places Blanqui et de la Croix de fer qui donnaient une bien piteuse image de l’entrée de Saint-Tropez. Et que dire du bâtiment le plus photographié de la ville, l’ancienne « Gendarmerie nationale » connue dans le monde entier grâce aux films de Louis de Funès et pourtant complètement délabrée ?

Musée de la Gendarmerie

En 2018, nous avons terminé la vaste entreprise de rénovation de la vieille ville, le coeur historique de Saint-Tropez, l’un des lieux de promenade privilégiés de nos visiteurs.

Cette année, nous avons achevé l’important chantier de requalification de l’entrée de ville par la rénovation de la place de la Croix de fer qui fait suite à la réhabilitation, en 2016, de la place Blanqui, un site désormais très fréquenté grâce aussi à la création du musée de la Gendarmerie et du Cinéma, l’installation de la statue de Brigitte Bardot et l’ouverture du nouvel Hôtel de Paris.

Dans le même temps, nous avons renforcé notre offre culturelle par l’ouverture de deux musées en 2013 et en 2016, le premier à la citadelle consacré à l’histoire maritime tropézienne, et le second à la gendarmerie et au cinéma de Saint-Tropez dans le bâtiment cher à Louis de Funès et au célèbre Gendarme de Saint-Tropez.

Aujourd’hui, ces deux nouveaux espaces muséaux figurent en tête des musées payants du Var, avec plus de 100 000 visiteurs par an pour le premier, et plus de 150 000 pour le second. Ils complètent ainsi notre offre déjà forte du musée de l’Annonciade et de la maison des Papillons-musée Dany Lartigue.

Enfin, pour tous ceux qui fréquentent le port de Saint-Tropez, nous avons inauguré en 2017 une nouvelle capitainerie, offrant de nouveaux services aux usagers du port ainsi qu’un espace de réception d’un standing conforme aux yacht-clubs les plus prisés.

C’est une innovation que je sais très appréciée des propriétaires de yachts et de leurs capitaines.


Y a-t-il de nouveaux événements notables cet été ? Je crois que vous recevez quantités de propositions. Comment faites-vous votre choix ?

Chaque saison, nous sommes sollicités par de nombreux organisateurs d’événements mais notre calendrier étant déjà très fourni par les manifestations récurrentes, nous devons veiller à ce que les événements que l’on nous propose soient en adéquation avec la renommée internationale de Saint-Tropez afin qu’ils y contribuent.

Aussi, depuis, 2008, nous nous efforçons de retenir des manifestations qui s’inscrivent dans nos axes de communication : - mettre la culture à la portée de tous (via par exemple nos expositions de sculptures monumentales), valoriser notre patrimoine et l’histoire de Saint-Tropez (en développant des manifestations nautiques qui ont un lien avec l’histoire de notre cité, comme le Trophée Bailli de Suffren, ou des événements culturels tels que l’Année de l’Inde, l’Année de Malte ou bien encore l’Année de l’Argentine), - mettre en lumière nos sites remarquables comme la citadelle et son espace scénique, le château de la Moutte-Domaine Emile-Ollivier ou bien encore la dalle de la Pesquière, avec des concerts ou des soirées festives…

Programme événementiel

Pour cette saison, nos visiteurs auront l’embarras du choix. Des expositions de haut niveau leur seront présentées au musée de l’Annonciade (« Delacroix-Signac » à partir du 13 juillet), au musée de la Gendarmerie et du Cinéma (« Johnny Hallyday à Saint-Tropez ») ou bien encore en ville avec les sculptures monumentales de Jean-Michel Folon qui seront visibles à partir du 6 juillet.

Des soirées musicales seront également proposées, à la Pesquière du 2 au 4 juillet, au château de la Moutte du 3 au 14 août dans le cadre d’un festival de prestige, et sur l’espace scénique de la citadelle avec les Délices Sonores et le groupe vedette de la scène électro « Synapson », le nouveau festival « Indies Fest Saint-Tropez » du 10 au 12 août avec, entre autres, Yuri Buenaventura, et peut-être d’autres dates à venir…

Enfin, nous organisons du 20 au 24 septembre sur le parking du port, les premières Rencontres internationales de la mobilité durable qui donneront lieu à des expositions, des démonstrations, des conférences de haut niveau sur tout ce qui a trait à la mobilité terrestre, maritime et aérienne. Des personnalités telles que Bertrand Piccard, Jean-Louis Borloo ou Luc Ferry nous ont déjà confirmé leur participation. Cet événement organisé en partenariat avec l’association « Le 5e élément » se déroulera juste avant les Voiles de Saint-Tropez qui auront lieu du 28 septembre au 6 octobre.


Programme 2019

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser