logo-print

Accueil Articles de presse Edito Claude Maniscalco

Claude Maniscalco

09/08/2017 (archive)

Entretien avec Claude Maniscalco

Évolution du Tourisme mondial

Perspectives à 2025
Saint-Tropez bénéficie d’une image forte parmi les destinations touristiques internationales. Comment voyez-vous son évolution à échéance 2025 ? Claude Maniscalco : L’actualité récente nous a montré que le Tourisme est une activité fragile, extrêmement liée aux facteurs géopolitiques, économiques, mais également environnementaux et technologiques. Depuis l’après-guerre, l’évolution du tourisme mondial a suivi une courbe exponentielle que rien ne semble pouvoir arrêter. D’une centaine de millions dans les années soixante, le nombre de touristes internationaux a largement dépassé le milliard aujourd’hui. L’OMT annonce 1,8 milliard de voyageurs dans le monde en 2030. Tout semble laisser penser que l’avenir sera donc prospère. Mais rien n’est jamais acquis et tout peut changer rapidement, jusqu’à compromettre notre position au niveau international.

Confortablement installé dans notre routine habituelle, nous risquons de ne pas sentir les évolutions en cours et subir violemment une stagnation, un choc ou carrément un retour en arrière. Nous devons donc rester vigilant et ne pas hésiter à nous remettre constamment en question face aux évolutions du secteur du tourisme et des attentes des visiteurs. Je connais le potentiel de Saint-Tropez et le professionnalisme de nos acteurs locaux. Je suis persuadé que nous saurons être attentifs pour rester attractifs. Quels sont justement les changements en cours au niveau des acteurs du Tourisme mondial ? Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte, à la fois sur le changement de modèle économique et sur les modes de consommation. Le Tourisme est extrêmement lié à des secteurs complémentaires comme le Transport, l’Hôtellerie, la Restauration, les Commerces, les Activités de loisir, la Culture… qui évoluent chacun à leur rythme. Le tourisme sera de plus en plus accessible au plus grand nombre grâce notamment à la baisse des coûts de transport. Traverser la planète pour découvrir une destination ne sera plus un problème. L’accès à l’information est également facilité grâce à internet qui aide le touriste potentiel à organiser son séjour jusqu’au plus petit détail. Le numérique a en effet considérablement modifié les règles du marché en dix ans.

Nous avons vu arriver de nouveaux acteurs comme Booking, Expedia puis BlaBlacar, AirBnB, Uber, qui ont profondément transformé le tourisme en véritable industrie hautement technologique. Tous ont simplifié les circuits en supprimant les intermédiaires et en se rapprochant du consommateur final. Ce développement de l’innovation va certainement se poursuivre et impacter l’ensemble du circuit classique de programmation d’un voyage. Agences de voyages, Tours Operators, Transporteurs, Hébergeurs, tous voient leurs modèles remis en question par des start-up innovantes qui proposent au client final des solutions nouvelles, souvent à moindre coût. Initialement créés pour toucher une clientèle au pouvoir d’achat limité, cette évolution commence à apparaître également dans le domaine du Tourisme de luxe.


Au niveau des touristes quelles sont les tendances de consommation auxquelles vous serez confrontés ? Si nous regardons les modes de consommation nous constatons plusieurs catégories de touristes. Certains souhaitent se déconnecter complètement, rompre avec leur quotidien et découvrir de nouvelles cultures, à la frontière d’un tourisme d’aventure.

D’autres préfèrent des séjours confortables, sans risques ni surprises, correspondant à leurs goûts. La destination devient moins prioritaire par rapport à la volonté de vivre une expérience choisie et de pratiquer ou apprendre une ou plusieurs activités désirées. Les séjours diminuent en durée, se répartissent tout au long de l’année et deviennent thématiques : Gastronomie et Vins (recettes de cuisine, dégustation, découverte des terroirs, news), Loisir de plein air (golf, voile, équitation, nautisme…), Culture et Patrimoine (Musées, culture, terre et découverte, Arts du vivant) et Recherche de bien-être et de cocooning (Spa, cures, beauté, shopping, news…) sans oublier le besoin de sortir, s’amuser et de faire la fête pour évacuer le stress accumulé au travail. Pour choisir son séjour, la tendance est de se fier aux informations fournies par d’autres touristes ayant vécus les mêmes expériences.

D’où l’importance des réseaux sociaux et des sites comme TripAdvisor, qui à travers les avis des consommateurs, crée l’E-Réputation des établissements et des destinations. Nous voyons également apparaître en matière de tourisme un besoin de consommation raisonnée, qui intègre les notions de qualité, de durabilité et de responsabilité, aussi bien au niveau des produits et des services, que de la protection de l’environnement, et de la planète plus globalement. En matière de produits et services, comment va évoluer l’offre touristique internationale ? En règle générale l’offre touristique mondiale augmente très rapidement avec de nouvelles destinations qui se positionnent chaque année sur différents créneaux.

Lancement en 2017
6 sites Internet

Site portail : www.sainttropeztourisme.com
Gastronomie et vin
Culture et patrimoine
Beauté et Bien-être
S'amuser et sortir
Prestige et excellence - Prévu pour Octobre 2017

Les pays dits émergents s’équipent activement et prennent une longueur d’avance sur les destinations traditionnelles européennes ou américaines. Leurs équipements touristiques sont conformes aux attentes nouvelles des touristes. L’offre touristique internationale s’améliore également considérablement d’année en année. Les codes du tourisme de luxe sont très rapidement copiés et offerts au plus grand nombre, à des tarifs concurrentiels, surtout dans les destinations émergentes aux coûts de revient bas et la tendance va certainement s’accentuer. Pour faire face à cette nouvelle concurrence, nous devrons nous remettre en question pour nous renouveler afin de ne pas nous laisser devancer.

Nos destinations traditionnelles voient leurs équipements et structures touristiques vieillir au fur et à mesure. Il est indispensable de maintenir nos équipements à niveau et d’investir dans de nouvelles infrastructures structurantes pour ne pas perdre des parts de marchés. Saint-Tropez a des atouts incontestables en matière de patrimoine culturel et naturel, de savoir-faire et d’expertise au niveau restauration, hébergement ou d’organisation d’événements et offre une grande variété d’activités de loisirs. Nos professionnels investissent régulièrement dans leurs structures pour répondre aux nouvelles attentes des clientèles. Je suis plutôt optimiste sur notre capacité à innover pour rester attractifs. Au niveau de l’hébergement, l’économie de partage a considérablement augmenté l’offre. Comment va évoluer le secteur des lits marchands ? Incontestablement Abritel ou AirBnB ont bouleversé le marché en offrant aux touristes une nouvelle manière de se loger.

Une fois le problème de concurrence déloyale réglé, comme semble l’indiquer les négociations en cours entre le ministère et les plateformes en ligne, je considère qu’à terme les deux systèmes se compléteront. On ne peut pas stopper l’innovation et les évolutions de marché. Si ce système s’est développé, c’est qu’il répond aux attentes de certains consommateurs. À ce titre, je ne pense pas que cela mette en péril le circuit traditionnel, à partir du moment où celui-ci comprend qu’il doit également évoluer. En termes de clientèles, quelles sont celles qui progresseront le plus ? Mis à part les problèmes géopolitiques éventuels, la plus forte augmentation potentielle de clientèles pour la France se trouve en Asie du Sud Est : Chine, Singapour, Taiwan, Corée du Sud, mais également en Inde.

Pour Saint-Tropez, nous travaillons également une clientèle nouvelle en provenance d’Australie, du Mexique, d’Amérique latine et du Sud ainsi que du Kazakhstan et de l’Azerbaïdjan, toujours à la recherche de clients à haut pouvoir d’achat. L’Europe et l’Amérique du Nord constituent toutefois le coeur de notre clientèle traditionnelle. Quelles pourraient être les utilisations des évolutions technologiques en termes de tourisme ? Les technologies ont toujours eu un impact sur l’activité touristique. La prochaine révolution pourrait venir des futurs véhicules sans chauffeurs qui offriront aux touristes une expérience complète. Imaginez une destination touristique où l’on vient vous chercher là où vous résidez, vous dépose devant la porte des sites que vous avez choisi de visiter, en vous proposant sur le trajet des commentaires adaptés à votre langue et à vos centres d’intérêts… et où l’on vous ramène à l’heure que vous aurez choisie à votre porte… !


Cela constitue incontestablement une offre nouvelle, techniquement réalisable dans les 5 ans à venir et qui bouleversera considérablement les circuits existants : visite guidées, taxi, navettes, etc… Ne s’agit-il pas tout simplement, dans les dix ans, d’une véritable prise de pouvoir du touriste sur les opérateurs ? C’est effectivement le cas. Le Touriste a de plus en plus, grâce à internet et aux nouvelles technologies, la possibilité d’organiser et de réserver son voyage sans intermédiaires. Il contourne facilement les circuits commerciaux traditionnels et conçoit son séjour en fonction de ses goûts et des informations et avis trouvés sur internet.

Ce mode de consommation va encore se développer dans les dix ans et les opérateurs touristiques doivent y répondre en offrant une véritable valeur ajoutée à leurs clients. Le client souhaite une simplification maximale des circuits menant du consommateur au produit ou service. Il reste demandeur d’une expérience unique, que ce soit dans la recherche de sensations fortes, de slow tourisme ou d’authenticité. Le tout doit se faire cependant dans un environnement ultra sécurisé. Globalement quel sera votre coeur de métier en 2025 ? Être capable de faire rêver nos clients, susciter et renouveler en permanence l’envie de venir et revenir à Saint-Tropez. Tel est notre mission première. Certes, c’est un travail d’équipe et sans nos professionnels et partenaires la mission serait irréalisable.

Une chose est sûre, nous constituons tous un maillon d’une chaîne indissociable. Hébergeurs, restaurateurs, plagistes, prestataires de services, commerces, mais également résidents permanents ou secondaires, personnels administratifs et employés municipaux, nous jouons tous une part importante du succès de notre destination. Ce n’est que tous ensemble que nous parviendrons à faire perdurer le Mythe Saint-Tropez !

(données statistiques et études fournies par Atout France et la DGE)

 

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser