logo-print

Accueil Les événements

Conversations secrètes

Le 8 octobre 2020

INTERVIEW

Chers Amis, Chers Tropéziens, Chers Parisiens, Chers Curieux, Chers Voileux, Chers Résistants !
 
C’est avec une immense joie que nous vous retrouverons le 8 Octobre prochain à l’Hôtel de Paris Saint-Tropez, haut lieu de la culture dans tous ses états, en compagnie de notre trublion de l’art ancien, le facétieux Cyrille Gouyette, historien de l’art converti au street art. Fondateur en 2018 de ce qui fut l’Année Street art au Louvre, être éminemment novateur qui, en ces temps de confinement pour ne pas dire d’enfermement, nous propose une échappée belle à travers l’histoire de l’art et les rues du monde où seul l’art résiste et se déguste à ciel ouvert sans limitation aucune.
 
Reçu il y a deux ans en compagnie de son complice Nicolas Laugero Lasserre, Fondateur de Fluctuart, premier centre culturel flottant dédié à l’art urbain situé Pont Alexandre III, il nous revient avec un livre devenu best seller en un an ! : 
« Sous le street art, Le Louvre. Quand l’art classique inspire l’art urbain. » paru chez Gallimard.
 
C’est donc avec cette traversée du temps - des grottes de Lascaux aux murs de nos villes -  que nous conclurons notre dernier Rendez-Vous de l’année, un Rendez-Vous arty et enlevé, afin de vous faire retrouver le sourire, fusse-t-il celui de la Joconde revu et corrigé par Banksy !
 
Au plaisir de propager avec vous le Virus de la Culture !
 
 

Agnès Bouquet

Le Mot de l'auteur

 
 
« Musée à ciel ouvert » … la proposition tombe à point nommé. Nul risque de promiscuité, aucun geste barrière à effectuer. Il suffit de lever la tête et de déambuler : l’art s’offre à tous au fil des rues et des pignons. Le street art, l’art du 3ème millénaire, s’affranchit des musées mais pas de l’histoire de l’art, s’émancipe des formats mais pas totalement des styles…
 
Un art aujourd’hui hors-cadre qui nous interpelle avec rage, humour ou poésie sur les travers de notre société. Et qui convoque et détourne, entre pastiche et parodie, les chefs-d’œuvre des musées pour nous inviter à les redécouvrir, les regarder d’un œil actualisé. La Joconde et son sourire, certes, mais exprimé par un emoji, de ceux qui se substituent à notre vocabulaire quotidien ; le Radeau de la Méduse transporte désormais des migrants tandis que le David de Michel-Ange est en surpoids…
 
Lanceur d’alerte ? Mais pas seulement.

Si le street artiste observe avec acuité notre société pour mieux nous avertir, il nous invite aussi à l’infléchir, à la réinventer, à la réenchanter. Qui mieux que l’art pour dresser des perspectives, élargir l’horizon, faire que le ciel ne soit plus une limite ?
 
Cyrille Gouyette

 

Contact

Réservation à l'hôtel de Paris de Saint-Tropez
04 83 09 60 02
conversation@hoteldeparis-sainttropez.com

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser