logo-print

Accueil Saint-Tropez News Brigitte Bardot Manara et Brigitte Bardot

Manara et Brigitte Bardot

Manara et Brigitte Bardot

Une oeuvre de bronze scelle la fascination entre l’artiste vénitien et l’icône française

 

Une déesse marine

Inauguration de la statue de Brigitte Bardot le 28 Septembre 2017 Place Blanqui
L’oeuvre monumentale a été façonnée dans les ateliers de Pietrasanta, capitale toscane de la sculpture. Toute en courbes et en sensualité, elle représente BB nue dans un coquillage, telle une déesse marine offerte par les vagues. La statue sera inaugurée le 28 septembre place Blanqui, face au Musée de la Gendarmerie et du Cinéma. Un hommage très attendu pour celle qui reste l’éternelle et unique petite fiancée de Saint-Tropez.


 

Une rencontre

Manara s’est trouvé avec Brigitte Bardot, une nouvelle muse en harmonie avec son imaginaire. De cette rencontre entre l’artiste et l’actrice phare du cinéma français, est née une série de 25 aquarelles qui a fait le buzz en juin dernier, lors d’une spectaculaire mise aux enchères organisée par le commissaire priseur parisien, Alexandre Millon. Une vente record qui a tutoyé les sommets pour atteindre un total de 600 000 e. Ce n’est pas le premier coup d’éclat de Milo Manara, loin s’en faut. Précédé d’une auréole subversive, l’artiste s’avère être tout à la fois dessinateur, scénariste et sans conteste, un illustrateur de génie. Des talents qui lui ont offert tout au long de sa carrière, de belles opportunités et de magistrales collaborations. Au sortir de mai 68, il abandonne ses études d’architecture, son métier d’assistant sculpteur pour se consacrer au dessin. Ses premières planches professionnelles sont un prélude aux adaptations d’envergure et aux projets éclectiques, de l’illustration au cinéma : adaptation du Décameron de Boccace, Hugo Pratt, avec qui il signe L’été Indien et El Gaucho, tandis que pour les éditions Larousse, il réalise plusieurs épisodes de l’Histoire de France et de La Découverte du Monde. Parmi de nombreux compagnons d’aventures, il faut retenir quelques illustrations de portfolios pour le cinéaste Federico Fellini et des dessins commandés par le scénariste Alejandro Jodorowsky pour la sulfureuse série Borgia.

 

« Il a fait des dessins vivants... On y sent le souffle du vent. Il s’y exprime une sensualité, une révolte et aussi un amusement » Brigitte Bardot


Immuable fil directeur, cette profonde fascination pour l’érotisme dans son intimité, qui nourrit son inspiration et guide ses pinceaux. Concernant l’aventure tropézienne, c’est la seconde fois en près de cinquante ans – elle avait autorisé Aslan en 1968 à réaliser le buste de notre Marianne nationale – que Madame Brigitte Bardot autorise un artiste à travailler son image. D’ailleurs, les 25 aquarelles vendues à Paris ont toutes été avalisées et même personnalisées au dos par BB de son symbole personnel, une marguerite à sept pétales qui signifie je t’aime… « Il a fait des dessins vivants... On y sent le souffle du vent.. Il s’y exprime une sensualité, une révolte et aussi un amusement » avait commenté Madame Bardot, qui a bien évidemment donné son accord également pour la réalisation de la statue à son effigie, inspirée par l’une des aquarelles de l’artiste.

Biographie

Milo Manara est né dans la région de Bolzano en Italie en 1945. Aussi à l’aise comme dessinateur que  scénariste,  Manara  est  aussi  un  illustrateur  de  génie,  pour  le  cinéma,  la  publicité,  le   théâtre et la littérature.  Il  s’est  imposé  au  fil  des  ans  comme  chef  de  file  mondial  de  la  bande  dessinée  ; Il  commence  le  dessin  en  1969  avec  Genius.  Parmi  ses  nombreuses  œuvres,  il  faut  entre   autres  retenir  une  adaptation  du  Décaméron  de  Boccace  en  1974,  Giuseppe  Bergman   en 1978, le succès mondiale du Déclic en 1983, Le Parfum de l’Invisible en 1985, Candide  Caméra en 1988, ainsi que L’Été Indien et El Gaucho, deux bandes dessinées réalisées en  collaboration avec son ami et mentor Hugo Pratt. Avec  le  célèbre  réalisateur  et  scénariste  italien  Federico  Fellini,  Manara  réalise  les  deux albums Voyage à Tulum (1990) et Le Voyage de G. Mastorna (1996). En 2004, il signe le premier tome de la sulfureuse série Borgia, avec l’illustre Jodorowsky au  scénario. Manara y développe son art de la couleur directe pour peindre la chair et le sang  de l’Italie du XVe siècle. En  2015,  Manara  amorce  pour  les  Editions  Glénat  un  ambitieux  diptyque  consacré  au célèbre  peintre  Le  Caravage,  tandis  qu’en  2016  il  réalise  25  somptueuses  aquarelles consacrées  au  mythe  de  Brigitte  Bardot,  premier  artiste  autorisé  à  la  représenter  depuis plusieurs années. Milo Manara Milo Manara, racontez-nous comment est né ce projet de sculpture de Brigitte Bardot ? Une fois la réalisation de dessins terminée pour la vente aux enchères organisée par Millon,  on m’a proposé de me confier la réalisation d’une sculpture en l’honneur de Brigitte  Bardot, érigée à Saint-Tropez. Brigitte Bardot a choisi, elle-même l’aquarelle qui servirait de modèle à la statue parmi  les 25 que j’avais réalisées. Pour le projet de sculpture j’ai un peu modifié le dessin puisque je place Bardot au  centre d’une monumentale coquille Saint-Jacques. C’est un clin d’œil à La Naissance  de la Vénus de Botticelli.  Vous avez débuté votre carrière comme sculpteur. Ce projet est un peu un retour à vos premières amours ? En effet. J’ai étroitement collaboré avec  l’équipe de la fonderie Mariani et ai beaucoup  échangé avec Roberta Castellari, la sculptrice chargée de modeler la statue d’après  mon dessin et  mes croquis. Je me suis rendu à plusieurs reprises dans les ateliers de Pietrasanta afin de suivre au plus  près l’avancée de ce  projet et de m’assurer que le résultat soit fidèle à ce que j’avais  imaginé ainsi qu’à la beauté de B.B.

INTERVIEW

NAISSANCE DE LA «VENUS DE MILO»

Cette sculptur e trouve son origine en 2013, lorsque le commissaire parisien, Alexandre  Milon, président de la maison éponyme, propose à Milo MANARA de sublimer l’iconique BB  à travers une série de 25 aquarelles proposée aux enchères le 12 Juin 2016, à Paris. De  nombreuses célébrités avaient déjà défilé sur la table à dessin de l’auteur à succès,  que  ce  soient  des  personnages  historiques  (Les  Borgia,  le  temps  d’une  série  mémorable   avec Jodorowsky)  ou des amis tels que Frederico Fellini et Hugo Pratt. Désir eux de rendre hommage à la femme qui l’a bouleversé quand elle est apparue  sur les écrans de cinéma au milieu des années 50, c’est avec le plus grand des honneurs  que  le  maître  italien  a  accepté  de  réaliser  ce  projet.  «Pour  quelqu’un  de  mon  âge  mais   aussi - je crois - pour les générations postérieures, Brigitte Bardot constitue un mythe. Avant elle, la femme idéale était incarnée par Marilyn Monroe. Madame Bardot a vraiment  proposé un nouveau modèle de femme, libérée, sauvage, fière.» Déclare l’artiste. QUAND

LE DESSIN PREND CORPS

Lorsque Manara commence  sa carrière de dessinateur, il a souvent pensé à l’actrice  comme canon de beauté, mais également comme l’antithèse de la belle qui se tait. « Je me suis servi d’elle comme d’un modèle moral », explique Milo. Ainsi, il y a un peu de  la  magnétique  BB  des  années  60  chez  toutes  les  héroïnes  qu’il  a  dessinées.  Toujours  des   femmes séduisantes et indépendantes. Après avoir apprivoisé le corps de Bardot sur le papier, Manara s’est vu confié la réalisation  d’une sculpture en hommage à la belle. « J’ai proposé plusieurs projets, et c’est Brigitte Bardot  elle-même  qui  a  retenu  son  préféré  »,  raconte  l’artiste.  Un  dessin  reprenant  une  posture   mythique de l’actrice à la Villa Malpensa, pour Le Mépris.

ET MANARA CROQUA BARDOT

La dernière fois que Brigitte Bardot a autorisé un artiste à la représenter date de 1968,  lorsque le peintre et sculpteur Aslan l’avait alors choisi pour incarner le visage de la République  française. Éloignée  à  présent   de  la  vie  publique  pour  se  consacrer  pleinement  à  défendre   la  cause  des  animaux  à  travers  sa  fondation,  «  B.B.  a  néanmoins  accepté  que  le  dessinateur   italien  Milo  Manara,  maître  de  la  Bande  Dessinée  sensuelle  (Les  Aventures  de  Giuseppe Bergman, Le Déclic ... ), lui rende hommage en dessins et en sculpture. « Je suis en extrême  beauté dans ses œuvres. Sous son trait, je suis la nouvelle Vénus de Botticelli, celle du XXIème  siècle. » Confiait Brigitte Bardot.


PRIX ET RÉCOMPENSES
1987 (France) : Meilleur album étranger
du Festival d’Angoulême
pour Un été Indien (avec Hugo Pratt)
1988 (USA) : Prix Jack Kirby
2012 (USA) : Prix Eisner pour Un Été Indien
2012 (USA) : Prix Harvey pour The Manara Library
2016 (Belgique) : Grand Prix Saint-Michel


Vernissage de l’Exposition de Brigitte Bardot par le photographe Willy Rizzo,  à l’Hôtel de Paris le 28 Septembre 2017 à 20h00.

Jean-Pierre Tuvéri, Maire de St-Tropez,
Cécilia Norick, Bernard D’Ormale, Alexandre Millon, Danielle Lagrange, Mme et Mr Siri,
Henri Prévost-Allard, Claude Maniscalco

© Saint-Tropez Tourisme 2017

 

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser