logo-print

Accueil Saint-Tropez News VIP Marina Kaye

Marina Kaye

La chanteuse Marina Kaye en pause dans les jardins du Chardon Bleu de Sainte-Maxime.

INTERVIEW

Marina Kaye: "J’espère réaliser des albums à chaque fois meilleurs que le précédent"


La vingtaine rayonnante, la Marseillaise sera l’une des têtes d’affiche des Aoûtiennes au stade Deferrari de Bandol ce 9 août.

Interceptée en marge de son show à Sainte-Maxime, elle se réjouit déjà d’un voisinage bandolais qui comptera également Mc Solaar, BB Brunes ou 2 Many DJ’s... 

Comment se passe cette tournée d’été?
C’est un rythme qui me convient bien avec des dates plus espacées. Entre les deux, je vais en studio. Le plus souvent à Londres. Donc au final j’utilise ma voix tout le temps

Comment s’articule votre concert?
C’est un mélange des deux albums, une reprise de Bruno Mars, Just The Way You Are, et l’un de mes deux duos avec Soprano, Vivre, qui apparaît sur mon second album Explicit.

Pas de Vole de Céline Dion?
Non c’est pas trop un titre pour festival. Je fais Something en piano-voix parce que c’est mon single, mais sinon j’essaie d’éviter les titres trop calmes pour pas casser l’ambiance (rire).

L’accueil de ce deuxième opus a-t-il été à la hauteur de vos espérances?
Honnêtement je n’espérais rien de spécial sur cet album. Je voyais tout le mouvement musiques urbaines qui explosait et je ne m’attendais pas du tout au même impact que le premier. Mais au final je n’ai reçu que du positif et ce qu’il est devenu sur scène est vraiment bien.

Avec votre chant anglais, vous avez une carrure internationale. Visez-vous ces marchés?
Euh... C’est pas l’obsession mais je sais effectivement chanter en anglais, j’écris et je parle dans la langue, je traîne avec des gens anglo-saxons. Donc si ça se passe et que des opportunités s’ouvrent à moi, je le ferai. Après ce sont des marchés très compliqués... Il y a beaucoup de monde sur la liste. Moi je fais ce que je ressens, pas ce qui est à la mode pour parvenir à ça.

En juillet 2014, vous faisiez la première partie de 30 Seconds To Mars à Cannes. Un rapprochement avec Jared Leto?
Pas à ce moment-là. En revanche, nous avons fait un duo sur leur titre Dangerous Night durant leur concert à Bercy en mars dernier. Là on a passé quelques minutes en loges ensemble, mais rien de très fou... Nous n’évoluons pas vraiment dans les mêmes styles pour une vraie collaboration, mais bon, ça fait déjà deux fois que l’on se croise alors on verra !

Quels rapports avez-vous avec les gens du métier. Faites-vous partie d’un clan?
Non je suis très extérieure à tout ça. Je ne vais jamais dans les soirées... Je viens, je fais mon truc et je m’en vais. Du coup je n’ai pas vraiment de rapports avec ce monde-là.

Et vos rapports avec les médias. Se sont-ils apaisés aujourd’hui?
Euh ouais... Le métier des médias c’est de faire des gros titres et moi j’ai toujours été quelqu’un d’hyper honnête, je sais pas mentir. C’est pas dans mon tempérament. Alors voilà, je dis tout haut ce que les autres pensent tout bas et ça dérange la plupart du temps (sourire).

©Photo Luc Boutria - Article de Var Matin

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser