logo-print

Accueil Sortir Restaurants Veg' Végan, flexi et Cie

Végan, flexi et Cie

08/08/2018 (archive)

Vegan

Vegan

Politiquement correct et adoubé par la planète people, difficile d’ignorer ce mouvement engagé qui rayonne sur toutes les sphères de la société. La Vegan attitude est une néo philosophie gourmande, qui a de quoi séduire avec son éthique et ses valeurs bienveillantes qui prônent de façon indissociable le respect de l’animal et de la planète.

 

La Néo Tendance

Vivre en harmonie avec son environnement, on reconnaît le crédo des néo-hippies du peace and love, déjà en vogue dans les années 70.

Né à San Francisco, le courant s’est largement répandu aux États-Unis avant d’essaimer dans les pays scandinaves puis de se faire une place sur les 5 continents. Débarrassé de son image ascétique, le végan a dépoussiéré son réseau marginal et confidentiel.

Bien plus qu’un positionnement diététique, il est aujourd’hui perçu comme un mode de vie agréable et bénéfique pour la santé, voire même chic et branché.

D’après un récent sondage réalisé dans l’hexagone, il y aurait environ 2 millions d’adeptes végétariens ou végétaliens qui revendiquent haut et fort les impacts positifs du véganisme sur la santé, l’environnement et la protection des ressources. Il faut y ajouter les 10% de sympathisants en devenir qui envisageraient d’opter pour ce choix conscient dans l’assiette et dans la vie de tous les jours.


Objectif avoué, rejeter la nourriture animale mais aussi tous les dérivés, les vêtements, fourrure et cuir, jusqu’aux produits de beauté testés sur des êtres vivants.

 

 

Portés par une société mutante à la recherche de paix et d’harmonie, les Végans gagnent du terrain et remportent de multiples combats qui dénoncent les dérives du secteur alimentaire, des scandales sanitaires ou des cruautés et maltraitances animales.

Rien qu’en France, pas tout à fait végan mais sympathisante, on estime qu’une grande partie de la population est « flexitarienne », c’est-à-dire décide de diminuer volontairement sa consommation de produits animaux pour des raisons de santé.


 

VegOresto

Stars des fourneaux, labels mode, livres de cuisine et personnalités engagées s’élancent eux aussi avec succès dans cette croisade diététique qui squatte les magazines et le grand écran. Parmi les ambassadeurs du mouvement végan sur le front international, activement présents dans le golfe de Saint-Tropez, citons Pierre Rabbi, le pionnier de l’agriculture raisonnée, la très active fondation Brigitte Bardot, ou encore Paul Watson, un défenseur acharné de l’océan et de sa faune.


D’ores et déjà, les consommateurs semblent décidé à reprendre le pouvoir sur leurs assiettes et la « green attitude » commence à se faire remarquer sur nos tables.À Saint-Tropez, l’opération « Vegoresto, Menu Végétarien » initiée par l’Office du Tourisme en collaboration avec l’Association Végan Var a déjà rallié sous sa bannière une douzaine de restaurants qui ont étoffé leur carte de suggestions végans : Gandhi, La Ponche, Le Pationata (Hôtel de Paris), Basilic Burger, La Table d’Augustin, L’Acacia (Château de la Messardière).

 

 

LE MOT DE SAMIA FALOUTI,
PRÉSIDENTE DE L’ASSOCIATION VÉGAN VAR

Du veggie dans nos assiettes
Sous l’impulsion de Brigitte Bardot et à l’initiative de l'Office de Tourisme de Saint-Tropez Tourisme, en partenariat avec l’Association végétarienne de France et sa déléguée pour le Var et les Bouches du Rhône, Samia Falouti, les restaurateurs du Golfe de Saint-Tropez proposent désormais à leurs hôtes un menu végétarien ou végan. Samia se félicite du succès de cette démarche commune.


« Nous nous sommes rapprochés de l’Association Végétarienne de France, de l’association L214 et de son réseau Vegoresto qui référence les établissements de restauration qui proposent une alternative 100 % végétale sur leur carte. L’idée était de bénéficier d’un réseau et d’encore plus de visibilité ». « À Saint-Tropez, nombre de restaurants se sont déjà engagés dans la dynamique » poursuit Samia Falouti.

 

Des restaurants gastronomiques tropéziens, à l’image de ceux des deux palaces tropéziens, le Rivea by Alain Ducasse situé au coeur de l’hôtel Byblos et orchestré par le chef Vincent Maillard et de l’Acacia, la table raffinée du Château de la Messardière.

À l’image également du charmant restaurant de l’Hôtel de La Ponche orchestré par les chefs Christian Geay et Axel Guimiot ; du Pationata, la table de l’Hôtel de Paris Saint- Tropez.

À Saint-Tropez toujours, le restaurant Gandhi, une institution depuis plus de trente ans, s’est engagé dans la même démarche, suivi par d’autres adresses gourmandes dont Basilic Burger, lové dans la vieille ville depuis plus de 20 ans, ou encore Le Goustado Tropézien qui propose une carte de sandwichs, desserts, jus de fruits et légumes frais, pour tous les budgets.


Au coeur de la presqu’île, à Gassin, à La Table du Mas de Chastelas, Mathieu Héricotte propose également un menu végétarien

 

Gandhi

SÉLECTIONNÉ PAR LE GUIDE
GAULT&MILLAU

Depuis 1990, l’unique restaurant indien de la presqu’île est ouvert à l’année. Dans une ambiance conviviale, Gandhi vous invite à découvrir cette cuisine traditionnelle, riche en saveurs et en épices. Les déclinaisons de tandoori, curry, grillades et autres marinades sont des incontournables, accompagnés de riz basmati et du fameux naan.


Pour faire face à la demande, la carte accueille désormais un menu 100% végan avec 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, d’ailleurs très appréciés d’une clientèle internationale et de Mme Bardot, une fidèle cliente, qui n’a pas hésité à signer la carte par sympathie pour Siva et son équipe et en soutien de l’opération Végan Saint-Tropez dont ce restaurant était le tout premier participant.

Découvrir le Gandhi

 

A lire aussi :

Les restaurants participants à l'action Vegoresto
Vegoresto
Restaurants participants
 

© Images Lovenaturekitchen 

Facebook

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser