logo-print

Accueil Tout savoir sur Saint-Tropez Saint-Tropez et la Culture Johnny Hallyday - Retour sur l'exposition 2019-2020 à Saint-Tropez

Johnny Hallyday - Retour sur l'exposition 2019-2020 à Saint-Tropez

09/09/2020

L’exposition Johnny Hallyday à Saint- Tropez s'est tenue au Musée de la Gendarmerie et du Cinéma en 2019 &  2020 pour le plus grand bonheur des fans de l’artiste.


L’idole des jeunes pour toute une génération découvre Saint-Tropez dans les années 60. On le croise sur le sable de Pampelonne autant que dans les restaurants et clubs à la mode, inséparable de Sylvie et de sa bande, Sacha Distel, Eddie Barclay, Eddy Mitchell et les autres… Comme on pouvait s’y attendre, le chef de file des « Yéyés » tombe amoureux de la presqu’île, en se promettant d’y posséder un jour sa maison de vacances. En 1989, désormais propriétaire de La Lorada, il confie aux architectes Roland et Alain Morisse la réalisation de son rêve. C’est au coeur de cette hacienda mexicaine sertie d’un parc de deux hectares, que le rockeur aime se ressourcer après ses grandes soirées de fête, ses soirées blanches chez Eddie Barclay ou ses shows improvisés à l’Hystéria ou au club de l’Octave. Le 9 juillet 1990, à la mairie de Ramatuelle, Johnny épouse Adeline Blondieau et le couple star fera régulièrement les couvertures de Match sur la Côte d’Azur ou à Paris.

 

Trois thématiques

Au fil de trois thématiques originales « Johnny à La Lorada, Johnny et la fête, Johnny le biker », vous avez  découvert le petit monde de la star à travers des photos collector, une moto personnelle, des objets inédits dont des gants de boxe prêtés par son ancien coach Laurent Petit, des extraits d’émissions de Radio Saint-Tropez enregistrées sur la place des Lices et même une sculpture de l’artiste grandeur nature… Pour un petit retour dans les années Harley, fiestas, santiags et blousons noirs de la décennie Johnny 1990/2000. Le tout au rythme d’une playlist rythmée par tous les tubes du rockeur.


Les fans peuvent s’offrir le livre « Johnny les années Saint-Tropez » signé par Daniel Angeli, le photographe et ami de Johnny.

« Johnny Hallyday à Saint-Tropez »
2019-2020
Musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez,
2 place Blanqui.

 

 

 

 

Une idole

L’idole des jeunes de toute une génération découvre Saint-Tropez dans les années 60, bercé par la Dolce Vita, il se repose sur le sable de la plage de Tahiti et fait la fête dans les restaurants et clubs à la mode avec sa chère et tendre Sylvie et ses amis Sacha Distel, Eddy Barclay, Eddy Mitchell, etc… C’est à la douce époque des yéyés qu’il tombe amoureux de la presqu’île en se promettant d’y posséder un jour une sublime maison. En 1989, les architectes Roland et Alain Morisse réalisent son rêve en signant La Lorada, magnifique villa de Ramatuelle. C’est au coeur de cette hacienda mexicaine de 700 m2, lovée dans un parc de deux hectares, que le rockeur aime se ressourcer après ses grandes soirées de fête dans les clubs tropéziens, ses soirées blanches chez Eddie Barclay ou ses shows improvisés sur les scènes de l’Hystéria ou de l’Octave. Le 9 juillet 1990 Johnny épouse Adeline Blondieau à la mairie de Ramatuelle. Le couple star fait les couvertures de Match, en Harley ou en jeunes mariés à Saint-Tropez, mais aussi sur la croisette au Festival de Cannes...


Le 9 juillet 1990 Johnny épouse Adeline Blondieau à la mairie de Ramatuelle. Le couple star fait les couvertures de Match, en Harley ou en jeunes mariés à Saint-Tropez, mais aussi sur la croisette au Festival de Cannes...

© Photos : Julien Sarkissian - © F. Chavaroche - © Jean-Louis Chaix

Daniel Angeli

Il n’est plus chasseur de scoop depuis 1996, date de sa rencontre avec Johnny qu’il a suivi aux quatre coins du globe pendant 17 ans, mais le roi des paparazzis n’a pas dit son dernier mot.


Son dernier coup de maître est une édition spéciale intitulée « Johnny Les Années Saint-Tropez » qui a fait le bonheur absolu des fans lors de l’inauguration d’une exposition consacrée à l’idole, par le Musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez, où il est proposé à la vente. Numéro un d’une future collection, cet opus est paru le 15 juin, pour célébrer l’anniversaire et les un an de la disparition du chanteur. Il répond à une demande colossale des fans-club du chanteur, très actifs sur le territoire, si l’on en juge par la centaine de rassemblements organisés dans toute la France à cette occasion. Riche d’une banque d’images unique au monde, environ 55 millions d’images et de vidéos glanées au cours des années vécues dans le sillage de l’artiste, Daniel Angeli a toute légitimité pour être parrain du dynamique fan club aixois « Voyage au Pays de Johnny », une association qui fédère 7000 membres.

 

 

Parce qu’il fit longtemps partie de son premier cercle, le photographe est toujours très sollicité dès lors qu’il s’agit de rendre hommage à l’artiste préféré des Français. Et ce fut une autre idée de génie que de compiler des clichés rares, personnels et intimes, souvenirs d’instants privilégiés, dans une oeuvre maxi format, confectionnée avec passion et respect, le fameux « 1943 ». L’ouvrage numéroté devenu un collector, il existe une version super luxury avec flight case dédiée, a été rebaptisé Livre Bouddha pour son exceptionnelle consistance. Cet objet de désir, 29kg d’archives et 466 pages, s’est élevé au rang d’oeuvre d’art à part entière, à l’intention des collectionneurs et de quelques galeries d’art où il est exposé et vendu.


« Pour en assurer la rareté, les plaques de fabrication ont été volontairement détruites » précise Charlotte, l’une des 4 enfants de Daniel Angeli, en charge de gérer la maison d’édition Eternity et la Fondation Angeli qui regroupe les droits et toute la carrière du plus talentueux des chasseurs d’images du XXe siècle qui fut aussi, pour mémoire, le photographe officiel du Festival de Cannes, durant un quart de siècle.

Facebook

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser