logo-print

Accueil Tout savoir sur Saint-Tropez Saint-Tropez et la Culture Severine Berger au Musée de l'Annonciade & Exposition Delacroix en 2019

Severine Berger au Musée de l'Annonciade & Exposition Delacroix en 2019

16/08/2019 (archive)

Musée de l'Annonciade - Severine Berger

Musée de l'Annonciade - Severine Berger

Originaire de Bayonne, Séverine Berger, conservateur du Musée de l’Annonciade, multiplie depuis son arrivée l’année dernière, les initiatives pour moderniser le musée de l’Annonciade tout en préservant son identité.

Parcours

Historienne de l’Art, diplômée de la prestigieuse École du Louvre, riche d’une thèse à l’Université Paris I, d’un Master sur la conservation préventive des oeuvres et d’une belle expérience professionnelle dans plusieurs régions françaises dont la direction du Musée des Beaux-Arts de Chartres de 2013 à 2017.


« La pureté de la lumière et l’éclat des couleurs de Saint- Tropez ont inspiré les plus grands artistes… » précise Séverine Berger pour expliquer ses choix quant à la remarquable exposition autour de Signac/Delacroix. Paul Signac et Saint-Tropez sont comme indissociables dans l’histoire de la cité portuaire, et plus largement, au niveau de l’histoire de l’art européenne, depuis que le jeune peintre, navigateur, y accoste à bord de son voilier, l’Olympia, en 1892. Il est ébloui par cette lumière méridionale, à un moment de sa vie où il cherche du sens aux recherches menées dans le sillage de Georges Seurat dont la disparition récente l’affecte.

Paul Signac

Il succombe aux charmes de ce lieu enchanteur, sauvage, lui offrant chaque jour le renouvellement du goût d’y vivre, de s’y ressourcer, travailler, écrire, naviguer, accueillir et recevoir ses amis peintres. Il exerce un rôle important, auprès d’élèves constituant la seconde génération du néo-impressionnisme, son aura et sa personnalité attirent évidemment de nombreux peintres à Saint-Tropez. Il a surtout un rôle indiscutable pour avoir ouvert la voie aux recherches des fauves et d’autres courants avant-gardistes.


Jusqu’en 1913, il partage son temps entre Saint-Tropez et Paris.

 

Eugène Delacroix

Les oeuvres de cette période 1892/1913 évoluent d’un attachement fort aux productions de Seurat vers une gamme colorée plus personnelle et audacieuse, puisant dans la presqu’île des sources intarissables d’inspiration qu’il traduit en de très nombreuses et vivantes productions : aquarelles, lavis, dessins…


Du 13 juillet au 13 octobre, le musée
a organisé une exposition originale liant
deux grands peintres français.

Un espace dédié à l’influence de Eugène Delacroix

Établir un lien entre deux artistes dans l’impossibilité renowned French artists. de se connaître, le premier étant décédé l’année même où le second vint au monde, peut paraître, de prime abord, étonnant. Pour autant, les liens unissant Paul Signac à celui qui est qualifié comme le chef de file du romantisme sont réels et s’expliquent autour de trois thématiques. La première est consacrée aux études théoriques sur la couleur dans la deuxième moitié du XIXe siècle, dont celles d’Eugène Chevreul, Charles Blanc, Odgen Rood, Charles Henry, et leurs influences sur Paul Signac.



En 1899, Paul Signac publie « De Delacroix au néoimpressionnisme », ouvrage dans lequel il définit les principes du pointillisme. Dans ce livre, Signac met en avant l’oeuvre d’Eugène Delacroix, premier peintre qui accorde à la couleur une valeur égale à celle donnée au dessin. Dans l’exposition présentée à l’Annonciade, des paysages signés des deux artistes seront ainsi confrontés afin de permettre aux visiteurs de mieux saisir leur filiation artistique. Enfin, le rôle de Signac dans l’évolution historique du traitement de la couleur sera mis en valeur par l’évocation de son rôle dans la création de deux musées : le Museon Tropelen en 1922 avec Henri Person et André Turin, et le musée Delacroix en 1929 aux côtés de nombreux artistes comme Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Ker Xavier-Roussel ou encore Maurice Denis, tous largement représentés dans les collections tropéziennes.

 

Un rendez-vous inédit

Cette exposition inédite dans le rapprochement de ces deux grands maîtres permettra de croiser des prêts d’oeuvres variées dont des Delacroix venant de collections publiques diverses, à des oeuvres représentatives du fond du musée de l’Annonciade. Imaginée à Saint-Tropez, l’exposition a pu être montée avec le concours de Grégoire Hallé, directeur du musée des beaux-Arts de Draguignan, avec la participation scientifique de Dominique de Font-Réaulx, directrice de la médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre, précédemment conservatrice du musée national Eugène Delacroix.


Des animations autour de l’exposition
En complément de l’exposition, le musée de l’annonciade propose des livrets pour faciliter la visite en famille, des visites commentées et aussi une conférence ou rencontre signature avec Charlotte Hellman, l’arrière-petite-fille du maître tropézien, auteur d’un ouvrage « Glissez, mortels », relatant les vies amoureuses de Paul Signac. Une animation lumineuse du porche du musée viendra en complément narratif et artistique de cet événement culturel.

Exposition : Delacroix/Signac,
la couleur du Néo-Impressionnisme
Du 13 juillet au 13 octobre. Le lundi de 10h à 21h,
du mardi au dimanche de 10h à 19h.
2 rue de l’Annonciade, place Grammont.
T. +33 (0)4 94 17 84 10
Entrée : 6€

Facebook

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser