logo-print

Accueil Tout savoir sur Saint-Tropez Saint-Tropez et la mode L’EXCELLENCE DES SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

L’EXCELLENCE DES SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

20/08/2020 (archive)

Créé en 2005, Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) est une marque de reconnaissance de l’État, mise en place pour distinguer des entreprises
françaises au savoir-faire artisanal et industriel d’excellence, et ainsi préserver de la disparition ces talents économiques et culturels hors du commun.


Patrimoine vivant

Pour bénéficier du label, les entreprises – près de 1400 à ce jour – doivent répondre à différents critères de patrimoine économique, de maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité, d'ancrage géographique ancien ou d'une grande notoriété.

Pour les amateurs d’authenticité, un circuit découverte offre l’opportunité d’aller à la rencontre de ce patrimoine manufacturier français. Cette route des « Entreprises du Patrimoine Vivant » vous invite à redécouvrir notre territoire d’une manière originale et vivante, voire à faire une pause chez nos artisans d’excellence.


Ces amoureux du bel ouvrage, garants de savoirfaire hérités du passé vous attendent dans l’intimité de leur atelier, dans leur showroom ou leur musée, pour vous faire partager une même passion.
Plusieurs étapes sont proposées dans le golfe, de Saint- Tropez à Cogolin.

MAISON GAS BIJOUX
La Maison Gas Bijoux est née à la fin des années 60 sur les plages de Saint-Tropez qu'arpentait André Gas pour vendre ses premiers gri-gri porte bonheur. Depuis plus de 45 ans, le savoir-faire de la marque a toujours été reconnu pour son excellence. Aujourd’hui, ce sont 60 artisans qui créent, dans l’Atelier à Marseille, les bijoux imaginés par la famille Gas, pour les 8 boutiques et les 300 points de ventes éparpillés sur les 5 continents.
Place de la Garonne. Saint-Tropez


K JACQUES K
Jacques est une saga familiale par excellence, avec l’ouverture d’un petit atelier boutique en 1933 dans la rue Allard. Les Tropéziens et surtout les pêcheurs se font faire des sandales sur mesure, très vite rejoints par les célébrités en villégiature, de Picasso à Jean Cocteau. Les 3 enfants de Jacques, Liliane, Georges et Bernard, sont aux manettes, avec pour ambition de pérenniser la marque, synonyme de Dolce Vita, portée par les plus belles femmes de la planète. Une paire de K Jacques, c’est une moyenne de 60 minutes de travail, 46 opérations différentes, jusqu'à 123 éléments assemblés pour chaque paire produite, au rythme moyen de 250 par jour. La maison sélectionne avec rigueur des peausseries de haute qualité, près de 200 matières et couleurs différentes. Pour honorer les 50 000 paires en commandes par an et fournir les 250 points de vente, l’atelier a dû s’expatrier dans des locaux de 1000 m2, dans la zone artisanale St Claude.

16 rue Seillon et 25 rue Allard. Saint-Tropez

 

MANUFACTURE DE TAPIS DE COGOLIN

Petit village solidement amarré dans sa culture provençale, Cogolin est le visage de référence de l’artisanat d’art, comme en témoignent trois de ses entreprises labellisées EPV. Près de la place des Boules, la célèbre Manufacture de Tapis est assimilée à la Haute Couture du tapis. Elle fabrique depuis 1924 du sur-mesure, réalisé dans la plus pure tradition du métier à tisser, dont certains datent de 1880. Du noué main au tissage sur des métiers Jacquard à bras du XIXe siècle, le tapis de Cogolin est reconnaissable par l’élégance inégalée de ses motifs, haut-relief floraux et géométriques, et par sa palette de couleurs éclatantes. Cette manufacture occupe une place de marque dans l’histoire du patrimoine français par la richesse de son héritage historique et l’habileté de ses artisans.


Ces pièces uniques, qui ornaient hier le paquebot Normandie et aujourd’hui Le Grand Trianon de Versailles, L’Élysée et la Maison Blanche, sont destinées aujourd’hui aussi bien aux palais et palaces qu’aux demeures privées. On peut visiter le site une fois par mois, mais il faut s’inscrire et faire la demande auprès de l’Office du Tourisme de Cogolin. 6 bd Louis Blanc. Cogolin

 

LA MAISON COURRIEU
La maison Courrieu, quant à elle, a ouvert ses portes en 1802, sans doute la plus ancienne fabrique de pipes à tabac au monde. Chez ces Maîtres pipiers de père en fils, la tradition perdure et l’objet est toujours façonné avec le plus grand soin, dans une multitude de formes et de finitions. Comme autrefois, les racines de bruyères arborescentes du Massif des Maures sont bouillies durant dix heures et il faudra au bas mot 3 ans de séchage avant de donner à la pipe sa forme définitive. Le Coq, symbole de la ville de Cogolin, gravé sur la tige, garantit l’authenticité des pipes de Cogolin.


Après avoir fait le bonheur de nos anciens, elles reviennent donc au goût du jour auprès de la nouvelle génération, en véhiculant une image synonyme de dégustation et de zénitude.

Maison Courrieu
58-60 av. Georges Clemenceau
Cogolin

LA MAISON RIGOTTI

La plupart des musiciens, surtout les saxos, flûtistes et autres clarinettistes, connaissent l’existence de la maison Rigotti, mondialement réputée pour sa fabrique de anches et outils pour instruments à vent. Un artisanat hérité du passé et un savoir- faire d’une extrême précision qui utilise les fibres dures et résistantes du roseau du Var où il pousse à profusion. Pour faire face à une demande croissante, la famille Rigotti, qui exporte jusqu’au Japon et aux USA, a dû acquérir un terrain pour maîtriser totalement la qualité de sa production, de la culture à la récolte de ses roseaux.

 


Maison Rigotti
rue François Arago
Cogolin

 

Facebook

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser